Le vestiaire d’une piscine est un lieu qui m’intrigue et me fascine. Le côté intime et l’atmosphère au design des années 60 en fait un lieu énigmatique et emprunt du passage de dizaines de femmes chaque jour. En me ré-appropriant les éléments propre au lieu et les confrontant à l’univers musicale, je tente de marquer le contraste d’un espace en transition déshumanisé.

6 mars 2019

Laisser un commentaire